Conférence et rencontre au Mémorial de la Shoah à Paris

C’est avec beaucoup de plaisir que je me permets de vous informer de la conférence que je tiendrai au Mémorial de la Shoah à Paris le dimanche 25 juin 2017 à 14h30. Elle est organisée à l’initiative du Mémorial dans le cadre de  la publication du mon livre La Shoah en Soissonnais : Journal de bord d’un itinéraire de Mémoire (éd. FMS/Le Manuscrit / coll. Témoignages de la Shoah, 2017). [sortie en mai, au plus tard début juin 2017].
J’aurais l’immense joie et l’honneur d’être entouré d’anciens lycéens et d’enfants cachés, filles et fils de déportés du Soissonnais, et de l’historien du CNRS Michel Laffitte qui a préfacé l’ouvrage. Leurs témoignages et leurs éclairages accompagneront mon récit largement illustré par des documents vidéo projetés pendant cette rencontre.
Illustration extraite du Livre

A propos Stéphane Amélineau

Professeur documentaliste au lycée de Saint-Rémy à Soissons (02- Aisne), depuis 2007.
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Conférence et rencontre au Mémorial de la Shoah à Paris

  1. Christiane Leterrier dit :

    bonjour Stéphane,Daniel et moi viendrons au mémorial pour ta conférencesais tu s’il y a un parking pour se garerprès du mémorial car j’ai encore des difficultés s’il faut marcher longtemps.amicalementchristiane

    • Stéphane Amélineau dit :

      Bonjour Christiane. J’ai rendez-vous avec la responsable des conférences au mémorial de la Shoah à Paris le 18 avril prochain et je veillerai particulièrement à ce que vous puissiez vous garer tout proche du Mémorial, aux frais le plus réduit possible. Surtout quand on vient de Cherbourg ! Je vous embrasse.

  2. PIERRE DRAI dit :

    je ferais mon possible pour être présent. Amitiés. Pierre Draï

    >

  3. Pierre FAVRE dit :

    Bonjour Stephane,
    Une arriere grand tante, Blanche Moses , faisait partie du convoi 67. Je souhaite acceder au document « encore vivront ils un tout petit peu ». Merci pour ce travail de mémoire indispensable, entretenu année après année. Avec toute ma reconnaissance.

    • Stéphane Amélineau dit :

      Bonsoir monsieur Favre
      Tout d’abord je vous remercie très sincèrement de votre message. J’essaye d’éveiller au mieux les jeunes générations sur les dynamiques improductives et destructrices de l’intolérance et d’aider par le halage de mes recherches sur la Shoah à accompagner les questionnements des enfants cachés de déportés, ou leurs descendants, sur l’absence et le silence de leurs aînés.
      Le document que vous évoquez -« Convoi n°67, encore vivront-ils un tout petit peu » – est modestement une production pédagogique sous forme de livre réalisé par les élèves et à leur attention lors d’un projet réalisé en 2008 et 2009. Ce document est depuis très longtemps épuisé dans sa forme bibliographique originelle (autoédition de 100 exemplaires par une imprimerie à Neuilly-saint-Front – Aisne). C’est une recueil romancé par mes 23 lycéens d’alors sur 23 jeunes déportés qui avaient leur âge le 3 février 1944, dans ce convoi, à partir de ce qu’ils avaient appris dans mes cours et de nos déplacements entre Drancy et Auschwitz. Néanmoins, j’ai conservé deux entretiens que j’ai eu à l’époque avec deux survivants de ce convoi (Bernard Bouriki et Léa Rohatyn, née Schwartzmann). Quoi qu’il en soit, je peux tenter de répondre à vos questions et essayer de vous guider dans des lieux de recherche pour honorer la mémoire de votre grande tante.
      Cordialement.
      Stéphane Amélineau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s