Réception de clôture du projet pédagogique Des enfants dans la Nuit : Viviane & Nathan (septembre 2014 – juin 2016)

   Ce 1er juillet 2016, c’était avec beaucoup d’impatience que les élèves du projet attendaient cette rencontre depuis la Pologne en février dernier pour retrouver Viviane (75 ans) et Nathan (85 ans) et recevoir de leurs mains un exemplaire du livre que nous avons rédigé ensemble. Autopublication qui relate à la fois notre itinéraire de Mémoire sur la Shoah à travers l’histoire de ces deux enfants juifs de Soissons, cachés pendant l’occupation nazie, fille et fils de déportés à Auschwitz-Birkenau-Monowitz.

     A quatre jours de leurs résultats du baccalauréat, ils pouvaient mettre entre parenthèse leur angoisse et venir, accompagnés de leurs parents, pour partager un temps de convivialité. La réception que j’organisais était une manière de rendre hommage à leur belle implication dans ce projet sur la Shoah, de partager ensemble les innombrables souvenirs qui ont émaillé nos deux années scolaires riches en émotions.

     Depuis mon arrivée dans ce lycée à Soissons en 2007 et les quatre projets menés à son terme sur ce sujet de la Mémoire à vocation citoyenne (2009-2011-2013-2016) en partageant un verre de l’amitié, c’est toujours avec un pincement au cœur que je dis au revoir à mes élèves volontaires. Tous vont partir dans les différentes voies des études supérieures et construire leur vie de femmes et d’hommes en devenir avec dans un coin de leur tête, les leçons retenues de ces projets (je le tiens des plus anciens élèves qui ont gardé contact avec moi).

Entouré de Viviane et Nathan, je rappelais pendant une petite demi-heure à l’auditoire les grandes étapes de ce projet, illustrées par un diaporama :

Diaporama

     Ils prirent ensuite la parole pour témoigner de cette expérience unique pour eux à rencontrer des élèves s’intéresser et s’impliquer dans la découverte de leur histoire pour mieux comprendre à l’échelle d’une famille, les déflagrations irréversibles de la Shoah. Expérience unique aussi pour Viviane et Nathan : découvrir pour la première fois, entourés de jeunes, les camps d’Auschwitz et Birkenau, plus de 70 ans après la déportation de leurs parents. Viviane me confia son texte sur lequel elle s’était appuyée pour évoquer son ressenti aux personnes présentes à cette réception :

Viviane

Viviane Harif.

Stéphane
Je te connais maintenant depuis plus de trois ans. Nous avons parcouru un chemin à la fois court dans le temps et long l’histoire qu’il raconte à travers les découvertes que tu m’as aidé à faire sur ce passé si douloureux, et qui sans ton travail acharné, ta gentillesse et ta fidélité, seraient restées pour partie dans l’obscurité de l’Histoire avec un grand H. Nous en avons maintenant terminé avec ce voyage en Pologne avec tes chers élèves, Michèle
[mon épouse et collègue enseignante au lycée] et Jérémy [le plus jeune de mes trois enfants, 12 ans] si sensibles et si attentifs aux bruits du passé. Tous je vous remercie de tout cœur d’avoir marché avec moi sur ces sentiers, surtout vous les jeunes pour vous souvenir et transmettre…L’indicible. » (Viviane, 1er juillet 2016).

     Au nom de leurs camarades, Solène et Damien ont exprimé sans filet leurs ressentis sur cette aventure pédagogique et humaine. Ils ont parlé avec la sincérité du cœur.

   Je remercie également monsieur Degryse, notre chef d’établissement, et monsieur Vincent, du Souvenir français, qui ont pris la parole pour féliciter l’admirable travail des élèves. Merci aux parents des élèves, à l’équipe administrative du lycée et aux collègues de leur présence. Nous étions aussi ravis de revoir Christiane Leterrier (et son époux Daniel) et Lyse Huet, nièces de Nathan et petites-filles de déportés qui nous ont accompagnés en Pologne en février 2016. Avant de partager une coupe de champagne et de délicieuses pyramides de chouquettes, il était temps pour Viviane de distribuer aux garçons, et Nathan aux filles, les exemplaires de notre livre.

Un page se tourne, le souvenir demeure.

Enregistrer

Enregistrer

A propos Stéphane Amélineau

Professeur documentaliste au lycée de Saint-Rémy à Soissons (02- Aisne), depuis 2007.
Cet article a été publié dans Actualités, Des enfants dans la Nuit : Viviane & Nathan, Famille Bich dit Mochet, Famille Lewkowicz-Herzslikowitz-Bouldoiree, Projets pédagogiques. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s