Martin Herszlikowitz 1910-1943

L’itinéraire de Martin Herzslikowitz, l’oncle des enfants Lewkowicz, a été longuement abordé dans mon récit-enquête, à paraître fin 2016 : Journal de Bord d’un Itinéraire de Mémoire – La Shoah en Soissonnais. Ses derniers jours, entre son arrestation et sa déportation, restaient flous dans la mémoire de sa famille au moment où j’ai remis mon manuscrit à l’éditeur. Néanmoins, et grâce à son neveu, Nathan-Michel, nous avions pu acquérir, ces derniers mois, un premier indice lorsque nous avions eu la certitude de sa déportation dans le convoi n°51 en mars 1943. De là, j’ai pu cibler les archives à consulter et écrire une synthèse sur les dernières traces que le passé a bien voulu nous transmettre pour relire et analyser son itinéraire entre le 23 février 1943 (son arrestation à Saint-Amand-Montrond) et sa déportation de Drancy le 6 mars 1943.

Pour lire l’article, cliquez sur ce lien :

https://drive.google.com/file/d/0B0K-MOmg3kZKbUtLSV9YZ2N0cGc/view?usp=sharing

 

 

A propos Stéphane Amélineau

Professeur documentaliste au lycée de Saint-Rémy à Soissons (02- Aisne), depuis 2007.
Cet article, publié dans Famille Lewkowicz-Herzslikowitz-Bouldoiree, Recherches historiques, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Martin Herszlikowitz 1910-1943

  1. Ping : Sur les traces du convoi n°51 du 6 mars 1943 : Drancy – Sobibor – Majdanek. | itinéraires de Mémoire sur la Shoah

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s